Le Trio Klezmer


La musique klezmer

Si côté public comme côté scène, la musique klezmer séduit chaque jour de nouveaux adeptes, c’est avant tout parce qu’elle nous convie àun fascinant voyage àtravers le temps, du XVe siècle àaujourd’hui, mais aussi àtravers l’espace, de l’Europe centrale et orientale jusqu’ànous. Issue de la tradition musicale des juifs ashkénazes, la musique klezmer a emprunté, au fil du temps et de ses errances, tant àl’héritage musical tsigane qu’aux folklores roumain, autrichien, polonais, ukrainien, hongrois, turc et russe, ainsi que, plus récemment, au jazz. Toutes ces influences ont été peu àpeu intégrées au vocabulaire musical plein d’humour, de joie et de mélancolie de la musique klezmer et ont contribué àsa grande richesse.

Arrivée d’un rabbin, acquisition d’un nouveau rouleau de la Tora, inauguration d’une synagogue, mariages… la musique klezmer accompagnait jadis les moments importants de la vie et on faisait appel aux klezmorim pour animer les fêtes, faire des revendications et exprimer des préoccupations. À travers cette musique, c’est un peuple, possédant une histoire riche, mais souvent tragique, qui a révélé son âme pour toucher àl’universel.

Proche du langage parlé, on dit des musiciens de musique klezmer qu’ils ne font pas de musique, mais qu’ils racontent, prient et consolent avec leurs instruments. Ainsi, ils expriment avec virtuosité et nuance toute la gamme des émotions, passant aisément des gémissements mélancoliques aux cris de joie, du rire aux larmes. Le terme klezmer est d’ailleurs composé des mots hébreux KLI (instruments) et ZEMER (chant).


  • Vendredi 28 février 2014 - 20h30
  • Maison pour Tous - Atrium - rue de bretagne - Woippy

Guy Schneider : Contrebasse Isabelle Robin : Violon Sylvain Knecht : Guitare et Chant

réservations  : 03 87 31 32 10