Accueil du site > MJC de Moselle > Actualités des MJC > Les ambitions de la MJC Metz-Sud

Les ambitions de la MJC Metz-Sud


Une nouvelle saison, de nouvelles activités…

La MJC Metz-Sud, qui compte près de 900 adhérents, ouvre ses portes ce samedi.

Frédéric Kieffer entend offrir de nouvelles perspectives à la MJC Metz-Sud, notamment à travers le livre voyageur. Photo RL

Frédéric Kieffer entend offrir de nouvelles perspectives àla MJC Metz-Sud, notamment àtravers le livre voyageur. Photo RL

Frédéric Kieffer entend offrir de nouvelles perspectives àla MJC Metz-Sud, notamment àtravers le livre voyageur. Photo RL

La reprise était bien fin aoà»t. Pourtant, mercredi matin, il régnait un grand calme dans les locaux de la Maison des jeunes et de la culture (MJC), rue du XXe -Corps-Américain.

Son directeur, Frédéric Kieffer, entame sa deuxième saison àla tête de la structure. Créée en 1976, celle-ci rassemble dix-sept salariés et intervenants de sept autres associations.

  • 900 MEMBRES. — « Avec le nouveau rythme scolaire, cela fait bizarre de ne plus avoir d’enfants le mercredi matin. En échange, nous les aurons un peu plus chaque jour après l’école  », explique le responsable. Le périscolaire, pour lequel quelques places sont encore disponibles, assure une prise en charge directement àl’école, pour les enfants inscrits àJean-Morette ou àSainte-Chrétienne.

Question effectifs, les résultats sont bons : « Nous comptons près de 900 membres, dont 500 adultes, àqui nous proposons une trentaine d’activités : arts visuels pour les enfants, loisirs et arts de vivre pour les seniors, détente, sport, musique, danse, théâtre, chorale, informatique…  » Cette année, « nous programmons trois nouvelles activités : la sophrologie, le taïbo et le cardio step  ».

Du côté des langues, l’association propose également des cours, selon différents niveaux, d’anglais, de japonais, de russe et d’italien. « Cette année, nous rendons possible l’anglais pour les enfants (5-7 ans et 8-11 ans), avec l’arrivée d’une nouvelle enseignante  », poursuit Frédéric Kieffer.

  • LIVRE VOYAGEUR. — « Nous développons actuellement le livre voyageur, un concept simple où les personnes pourront prendre un livre dans la bibliothèque. Après l’avoir lu, elles auront l’obligation morale de le donner àquelqu’un d’autre, pour qu’il le lise. Notre objectif étant de transmettre le goà»t de lire, et de donner plusieurs vies aux livres.  »
  • CONSOMMER LOCAL. — Un projet plus ambitieux est encore àl’état d’embryon. Il devrait naître en 2014. « Nous multiplions les contacts auprès de producteurs locaux afin de mettre en place un système basé sur la consommation alimentaire locale avec, pour centre, la MJC et toutes les familles adhérentes.  » Ce projet entre en résonance avec son objectif de fond, fidèle aux valeurs humanistes d’origine des MJC : « Je veux créer toujours plus de lien social, faire reculer le repli sur soi et rendre les gens encore plus citoyens.  »

P.-S.

Républicain Lorrain Publiée le 06/09/2013