Accueil du site > MJC de Moselle > Manifestations des MJC > « Inculture(s) 1 - L’éducation populaire, monsieur, ils n’en ont pas voulu.. » (...)

« Inculture(s) 1 - L’éducation populaire, monsieur, ils n’en ont pas voulu.. » un spectacle de Franck Lepage (Scop Le Pavé)


Dans le cadre d’un projet initié par la Fédération Départementale des MJC de Moselle et soutenu par la Ville de Metz, le Conseil général et le Conseil Régional, nous proposons :

une soirée projection/débat :

  • « Inculture(s) 1 - L’éducation populaire, monsieur, ils n’en ont pas voulu.. » un spectacle de Franck Lepage (Scop Le Pavé)
  • et suivie d’un débat animé par la Scop l’Orage

Cette soirée se tiendra

- le 27 MARS 2012
- Grand Grenier des Récollets à 20h

Un philosophe aujourd’hui oublié, Herbert Marcuse, nous mettait en garde : nous ne pourrions bientôt plus critiquer efficacement le capitalisme, parce que nous n’aurions bientôt plus de mots pour le désigner négativement. 30 ans plus tard, le capitalisme s’appelle développement, la domination s’appelle partenariat, l’exploitation s’appelle gestion des ressources humaines et l’aliénation s’appelle projet. Des mots qui ne permettent plus de penser la réalité mais simplement de nous y adapter en l’approuvant à l’infini. Des « concepts opérationnels » qui nous font désirer le nouvel esprit du capitalisme même quand nous pensons naïvement le combattre... Georges Orwell ne s’était pas trompé de date ; nous avons failli avoir en 1984 un « ministère de l’intelligence ». Assignés à la positivité, désormais, comme le prévoyait Guy Debord : « Tout ce qui est bon apparaît, tout ce qui apparaît est bon. »

Dans sa conférence gesticulée, « Inculture(s) 1 » Franck Lepage (un des huit membres de la coopérative d’éducation populaire "Le Pavé") relate l’histoire de l’éducation populaire, son rôle de prophète de la culture qu’il a été obligé de quitter pour cultiver des choux en Bretagne... C’est une autre histoire de la France démocratique, culturelle, sociale, éducative, politique, civique, citoyenne, décentralisée, partenariale, associative, européenne et mondialisée, …une autre histoire du capitalisme qu’en deux heures de rires et d’émotions nous découvrons.

Franck Lepage (Scop Le Pavé) ...Avant, j’étais prophète... Prophète salarié. Mon travail consistait à dire la vérité. (La vérité officielle). Et puis un jour, je me suis mis à mentir, et ils ont adoré. On me faisait venir de plus en plus souvent. On me disait que cela mettait de l’animation et de la démocratie. Quand ils ont trouvé que j’allais trop loin, ils m’ont viré. Depuis, je suis clown... Clown-consultant.

L’orage est une coopérative d’éducation populaire qui vise à réintroduire du politique dans le débat public. Partant du postulat que l’éducation et la culture ne sont pas les garants suffisants de la démocratie et qu’il manque un apprentissage au politique pour les adultes, les membre de l’Orage veulent instruire pour révolter.

C’est bien sur provocateur, mais le constat étant que l’éducation populaire se pratique aujourd’hui dans un cadre qui l’assujettit, il n’est d’autre choix. Ce cadre l’empêche de jouer son rôle d’émancipation des personnes, d’expérimentation sociale et d’incitation à l’engagement politique dans les affaires de la cité.

Or, l’éducation populaire doit viser à modifier les rapports de force pour qu’un changement social advienne, et c’est dans ce sens que nous cherchons. L’Orage intervient à l’invitation d’équipes professionnelles sous forme d’ateliers et stages qui aident à mobiliser les imaginaires vers l’élaboration commune de solutions concrètes.

Ils animent débats, rencontres, stages, ateliers, séminaires ou assemblées générales en proposant des outils qui renouvellent ces réunions publiques. Leurs outils garantissent la libre expression de tous les participants et permettent un temps de parole partagé et une écoute réciproque.

Ils mènent par ailleurs d’autres activités : recherche-action, accompagnement d’équipes, (re)définition d’un projet associatif, actions culturelles d’interpellation, études participatives, conseil aux collectivités locales dans les secteurs de l’enfance, de la jeunesse ou de la culture... Et c’est pour partager leurs expériences, envies et savoirs qu’ils proposent des formations.

Enfin, ils travaillent en étroite collaboration avec 3 autres structures d’éducation populaire : Le Pavé (Rennes), Vent Debout (Toulouse), et l’Engrenage (Tours) notamment en programmant les conférences gesticulées « Inculture(s) ». Chacun de ces spectacles traite d’un thème ; l’éducation populaire, l’Education nationale, l’engagement citoyen, la faim du pétrole, le travail, l’argent, les médias, ...Sous forme humoristique, les conférences gesticulées donnent des clés d’analyse et permettent d’aller plus loin grâce aux ateliers qui s’en suivent.