Accueil du site > UDMJC Moselle > Actualités > Assemblée générale de la fédération des MJC de la Moselle : Défendre ses (...)

Assemblée générale de la fédération des MJC de la Moselle : Défendre ses valeurs

Noël Walterthum - La Semaine - édition du 29/04 au 05/05/2010

continuer de s’appuyer sur un socle de valeurs pour relever les défis à venir…

C’est à la MJC de Lachambre que s’est tenue le samedi 24 avril 2010 l’Assemblée Générale de la Fédération des Maisons des Jeunes et de la Culture de Moselle. Au-delà des différentes missions dans le domaine culturel et l’éducation populaire, la Fédération joue à fond son rôle d’animation et d’accompagnement des associations affiliées. Si aujourd’hui son savoir-faire est acquis et reconnu par de nombreux partenaires, elle a faim néanmoins de reconnaissance et de financement.


Dans son rapport moral, le président Armand Muller se montre satisfait de la reconnaissance des savoir-faire acquis à travers le théâtre jeune public. En effet la ville de Metz a sollicité l’équipe fédérale pour l’organisation d’une programmation de spectacles vivants à destination des scolaires, en partenariat avec la Fédération des Oeuvres Laïques. « Ce savoir-faire permet aussi à la FDMJC d’envisager de développer d’autres pratiques d’éducation populaire par le biais de la culture : un festival de rue est l’une des pistes sur laquelle travaille notre équipe avec à l’ horizon un événement en 2011. L’ouverture vers le centre Pompidou est une chance qu’il nous faut saisir ! En effet la culture est un vecteur d’éducation qu’il nous faut relayer en direction de nos maisons, nos adhérents, nos usagers. »

La Fédération anime et accompagne les maisons dans la préparation des dossiers de financement qu’elle dépose auprès des différents organismes concernés. La FDMJC s’engage également à relayer activement la campagne d’information sur le projet de réforme fiscale qui, s’il est voté en l’état, limitera de facto des financements possibles par le Conseil Régional et par le Conseil Général.

Toutefois des ombres noircissent le tableau : « une certaine méconnaissance de la réalité de notre action auprès des élus et des services du Conseil Général. Une clarification et une meilleure lisibilité des actions semblent donc nécessaires pour construire avec les politiques de nouveaux modes de partenariat fondés sur des croisements d’objectifs. »

Le président insiste aussi sur la nécessité de réfléchir autrement aux moyens à mettre en oeuvre pour apurer les comptes. En ayant à l’esprit les options du Conseil Général en matière d’éducation populaire. « Le désengagement du Conseil Général a pesé lourdement sur nos résultats 2009 ! Il faut en être conscient, l’instance départementale devra le cas échéant réduire les moyens humains et cela aura un impact sur la qualité de l’accompagnement et sur les surcharges de travail que cela imposera à chacun… »

Réorganisation rapide

En conclusion, le président formule le souhait de « quitter dignement ce demi-siècle de l’existence de la Fédération départementale et de retrouver le sens de l’utopie et de l’insolite qui a tant animé nos anciens. »

Après la lecture du rapport financier, la directrice, Brigitte Thomas, présente le rapport d’activités évoquant une situation actuelle plus tendue : « 2009 marque un tournant dans la vie de la fédération départementale des MJC de la Moselle. Les baisses brutales de subventions ont amené la structure à une réorganisation rapide de son fonctionnement et d’autre part accéléré le travail de réflexion sur ses propres orientations et les moyens qui leur sont dévolus. »

Les membres du Conseil d’Administration et les professionnels ont entériné devant l’urgence plusieurs visions visant à réduire au maximum un déficit attendu. Elles se sont portées sur quatre objectifs complémentaires :

- solliciter et alerter les partenaires sur l’état de fragilité de la Fédération.
- rechercher de nouveaux partenariats en restant conforme au projet associatif et aux missions prioritaires.
- développer les actions d’accompagnement avec éventuellement une facturation de certains services dépassant le cadre de l’accompagnement simple.
- valider les demandes des salariés souhaitant une diminution de leur temps de travail pour convenances personnelles , permettant une économie substantielle.

En 2009, 50 associations MJC composent le réseau mosellan. Une nouvelle convention triennale a été signée avec la CAF qui a permis de bien préciser les attentes et les engagements de chacun des partenaires, y compris financiers. Si les relations partenariales avec les équipes techniques du Conseil Général sont encore à renforcer, d’autres s’étoffent comme celles avec la ville de Metz qui reconnaît les capacités et compétences de la FDMJC dans plusieurs domaines notamment autour du développement de l’enfant au travers de spectacle jeune public.

2009 a vu aussi la poursuite de la rénovation du site de la Fédération, la mise en place d’Intranet, le soutien aux projets locaux de création de sites Internet et partenariats avec d’autres associations et fédérations. La mise en place également du « TROCASSO » , un outil permettant de rationaliser les dépenses sur la base de prêts, de location ou d’échange de matériel entre les associations.

S’adressant à des maires inquiets de la montée de la violence urbaine, Maurice Herzog secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports préconisait en 1959 l’expansion rapide des maisons des jeunes et de la culture. Un demi siècle plus tard, il y a toujours beaucoup de pain sur la planche…Mais l’histoire des M.J.C est le garant de leur avenir car elles ont toujours su s’adapter aux évolutions de la société.

Noël Walterthum


Quelques chiffres…

  • Budget annuel de la Fédération : 480 000 euros.
  • Celui des 50 MJC : 6.7 millions d’euros.
  • 250 salariés épaulent 750 bénévoles.

P.-S.

article de Noël Walterthum - pour La Semaine - édition du 29/04 au 05/05/2010 www.lasemaine.fr